"Se tourner vers les autres" avec Murielle Lagrange

Excelya>« Se tourner vers les autres » avec Murielle Lagrange

Les membres de notre équipe agissent aussi individuellement pour contribuer au développement durable par le biais de notre culture et de notre état d’esprit. Murielle Lagrange (Excelya Bordeaux) explique sa contribution, en allant au-delà d’Excelya pour créer une organisation à but non lucratif appelée « Drôle de Girafe ». Nous vous présentons ici son projet et ses rêves pour l’avenir d’Excelya.

Murielle, quel est ton parcours ?

J’ai fait mes études à Paris, dans une école de commerce, bien loin du domaine de la santé. Après mes études, j’ai commencé à travailler dans une CRO qui s’appelait FDM Pharma où j’avais des fonctions plutôt d’organisation du métier d’ARC et d’assistanat de projets. J’ai ensuite travaillé pour les laboratoires Yves Ponroy, toujours à Paris. Après 6 années, l’envie de quitter Paris m’a gagnée et j’ai rejoint Bordeaux, un peu au hasard ! J’ai eu envie de découvrir d’autres métiers et j’ai par exemple été démonstratrice culinaire.

Ensuite, j’ai eu envie de revenir dans le domaine de la santé et ai découvert la société ITEC Services à 1km de chez moi, à Floirac. J’ai envoyé mon CV, Nathalie Auzerie m’a appelée pour me proposer un premier CDD qui s’est rapidement transformé en CDI au poste d’assistante de gestion puis de responsable administratif et financière.

Quand as-tu intégré ITEC ? Quel est ton métier ? Peux-tu nous l’expliquer en quelques mots et nous dire ce qui te passionne le plus dans ton travail ?

J’ai intégré ITEC en Juillet 2007, au même moment où Nathalie reprenait la société de ses parents. Nous avons donc monté ensemble toute la structure financière, le contrôle de gestion, l’administration RH, etc.

Aujourd’hui, j’ai un poste de responsable administratif et financier mais comme nous sommes une petite structure, je gère diverses facettes des fonctions support d’une société comme la comptabilité, les ressources humaines, la communication, le facility management, l’ADV etc. On peut dire que j’ai une grande capacité d’adaptation ! 

Ce rôle polyvalent me permet de connaitre tout le monde et d’en apprendre tous les jours sur différents métiers et plus globalement dans le secteur de la santé. L’avantage d’une entreprise à taille humaine c’est qu’il y a beaucoup d’écoute surtout lorsqu’on propose des choses, on parvient assez facilement à les mettre en place.

Quelle est ta plus grande fierté dans le cadre de ton poste ?

Je suis particulièrement fière d’avoir contribué à poser des bases solides chez ITEC en termes d’administration et de structuration. Ce n’est que longtemps après qu’on se rend compte tout ce qu’on a pu mettre en place en plusieurs années. Je trouve mon parcours riche et notre volonté de faire évoluer la société m’a permis de toucher à tout car lorsqu’on mettait des processus en place (exemple ERP), il fallait continuer de faire avancer les autres sujets en cours. Nous avons assemblé – brique par brique – un « mur » solide. 

J’aime bien construire en me basant sur les valeurs de fidélité et de confiance. Et quand je vois que j’ai les mêmes partenaires depuis plusieurs années (banque, fournisseurs, etc), c’est une forme de réussite pour moi. 

Tu as créé une association, Drôle de Girafe, peux-tu nous en dire plus ?

Pour moi, il est important d’être tourné vers les Autres. C’est pourquoi depuis 15 ans, je suis très active en tant que bénévole dans des associations agissant pour les personnes en difficulté, enfants malades, les parents d’élèves de diverses structures, les copropriétés, etc…  

J’ai créé l’association Drôle de Girafe il y a 3 ans dont l’objectif d’améliorer la qualité de vie des enfants malades et/ou handicapés, soutenir les familles, venir en aide aux hôpitaux et faire valoir le « vivre ensemble ».

Avec les bénévoles, nous menons des actions en faveur des enfants malades et handicapés mais également des familles dans leur globalité en veillant particulièrement aux fratries : aide financière directe aux familles pour l’achat de matériels (fauteuil roulant, siège de bain, matériel d’hygiène ou pédagogique…), financement et organisation de loisirs récréatifs à visée des familles (rencontres, équithérapie, …), relais auprès des associations des hôpitaux.  Nous créons des opérations diverses qui permettent de financer nos projets : zumba party, collecte de jouets, journée zen… en plus de la recherche de financements directs bien sûr auprès des particuliers, des professionnels et des institutionnels.

Et parce que chez Drôle de Girafe nous pensons qu’« être différent, c’est normal », nous faisons également la promotion du « vivre-ensemble » en organisant des rencontres entre enfants ordinaires et extraordinaires.

Pourquoi ce nom de « Drôle de girafe » ?
Drôle : car dans le sud-ouest, ce terme signifie « enfant » et drôle sous-entend marrant, rigolo.

Girafe : la girafe est, dans la savane, le symbole de l’avenir car grâce à son grand cou qui lui permet une vision exceptionnelle, elle est résolument tournée vers l’horizon.

Elle est également un symbole de protection car le girafon est souvent photographié ou représenté sous les jambes de sa maman. Enfin, elle rappelle à chacun que nous possédons un potentiel remarquable pour faire face aux différents défis de la vie.

Terminons par un peu de biologie : notre association a grand cœur, comme celui de la girafe qui est le cœur le plus gros du règne animal !

La couleur turquoise car cette couleur a du peps. Elle redonne de la gaieté aux gens tristes. C’est aussi un symbole de rassemblement, unissant le bleu du ciel à celui de la mer. 

Terracycle ? Comment l’as-tu intégrée au sein d’ITEC ?

Terracycle est association de recyclage internationale et innovante dans le traitement des déchets difficilement recyclables. Elle offre plusieurs programmes de collecte gratuits, financés par des entreprises soucieuses de l’environnement. 

Nous avons inscrit Drôle de Girafe en tant que point de collecte sur plusieurs produits ; Nous envoyons les emballages vides collectés à Terracycle. En fonction du poids des colis, nous collectons des points qui sont ensuite convertis en dons pour notre association. 

J’ai cherché à mettre en place plusieurs points de collecte, dans ma Mairie, dans les villes voisines, des entreprises et chez ITEC. Par exemple, j’ai mis des bacs de capsules de café, de gourdes de compotes, de brosses à dents et des emballages plastique de pain de mie, etc. Cela me permet d’apporter des fonds à mon asso Drôle de Girafe tout en étant écolo. En somme, un geste gratuit, solidaire et écolo !

Quelles sont les initiatives que tu souhaiterais mettre en place au sein du Groupe ?

J’aimerais bien pouvoir mettre en place des lieux de collecte dans tous les bureaux du Groupe Excelya et qu’il puisse exister un local dédié au recyclage un peu partout. Je pense aussi qu’il serait intéressant de faire des opérations ponctuelles à thème : collecte de livres, jouets, DVD, …

Je suis Madame Association qui recycle tout ! Je reste persuadée qu’on peut redonner une seconde vie aux objets et refaire plaisir à la Nature et à la société de consommation.

J’aimerais aussi mettre en place des ateliers en interne, comme par exemple la confection de cartes de Noël afin de les envoyer à des enfants handicapés ou malades. 

Enfin, je rêverais de mettre en place une fondation d’entreprise au sein d’Excelya – par des actions de mécénat et des œuvres d’intérêt générales – qui pourrait être vraiment bénéfique et porteur en termes de RSE. 

As-tu une philosophie personnelle, un leitmotiv qui te fait avancer au quotidien ? 

Entre les deux cœurs mon cœur balance …

« Si tu veux connaître quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit mais regarde ce qu’il fait » Dalaï Lama

« Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? » Lewis Carroll